Décollement de la rétine

A/ Physiopathologie

1 / Le  Décollement du Vitré

L’intérieur de l’œil est constitué d’un gel, le vitré, qui est formé par des millions de fibres de collagène qui sont attachées à la rétine. La consistance du vitré est similaire à celle du blanc d’œuf. Physiologiquement, avec l'âge, le corps vitré se détache spontanément de la paroi de la rétine. C’est ce que l’on appelle le Décollement Postérieur du Vitré.

Ceci se manifeste souvent par la perception de « mouches volantes » appelées myodésopsies. Elles sont la plupart du temps sans conséquence anatomique et sans incidence sur la fonction visuelle.

2 / Déchirure et Décollement de la rétine

Il existe parfois des adhérences anormales entre le vitré et la rétine. Lorsque le vitré cherche à se décoller de la rétine au niveau de ces zones trop adhérentes, cela peut entraîner des phénomènes lumineux à type d’éclairs (phosphènes). Si le phénomène de traction se poursuit, la rétine peut se déchirer. Le liquide dans l’œil peut alors passer sous la rétine par la déchirure et conduire au décollement de la rétine. On perd alors une surface de vision qui correspond à la surface de la rétine décollée.

En l’absence de traitement la rétine décollée entraîne inexorablement une perte définitive de la vision.

B/ Que faire en cas de perception de signes visuels anormaux ?

Les signes visuels anormaux correspondent aux signes en rapport avec le décollement du vitré.
Il s’agit de la présence de corps flottants dans le vitré perçus sous la forme de mouches volantes, filaments ou voiles. Attention, il ne s’agit pas de s’inquiéter inutilement. Il faut s’inquiéter en cas de changement brutal de la vision et devant l’apparition brutale de ces signes.

En cas de signes visuels anormaux, il est alors important de faire rapidement un fond de l’œil. Il analysera le vitré et recherchera la présence d'un décollement du vitré. Le fond de l’œil va rechercher un trou, une déchirure de la rétine ou un décollement de la rétine.

C/ Le traitement

  1. Décollement du vitré
    Il n’y a rien à faire. En effet, avec le temps, les corps flottants du vitré vont progressivement disparaître du champ de vision.
  2. Trous et déchirures
    Une photocoagulation au laser sera faite autour des trous et déchirures afin de créer une cicatrice adhérente. Le but de la cicatrice est d’empêcher l’évolution vers le décollement de la rétine.
  3. Le décollement de rétine
    Il est exclusivement chirurgical. Il peut se faire en ambulatoire ou en hospitalisation courte. L’anesthésie peut être locale ou générale. La chirurgie doit être faite rapidement, en urgence relative, dans les 2 à 3 jours après le diagnostic (sauf cas particuliers).
    Le but de la chirurgie est de créer une cicatrice au niveau des trous et déchirures, en utilisant soit la chaleur (laser), soit le froid (cryoapplication).

D/ Pronostic

Les techniques chirurgicales ont fortement évolué depuis les 15 dernières années. Cependant, le décollement de rétine est reste une affection grave car il existe un risque de perte visuelle définitive.

Anatomiquement, il est possible que la chirurgie ne permette pas une guérison en 1 intervention. D’autres interventions sont alors possibles, ré-interventions qui sont souvent complexes avec une convalescence longue.

Fonctionnellement, le décollement de rétine, même guéri anatomiquement, peut laisser des séquelles visuelles. En effet, quand la rétine centrale (macula) a été touchée, il peut persister une perte de la vision associée ou non à des déformations visuelles (métamorphopsies). Souvent, il faut un recul de 3 à 6 pour juger du résultat définitif.

E/ Les soins postopératoires

Votre chirurgien est là pour vous informer des suites de l’intervention, des traitements prescrits et des consignes à respecter.

Souvent, il vous sera ordonné des thérapeutiques antalgiques et anti-inflammatoires, locales à base de collyres et/ ou générales. Ces soins sont simples et à réaliser à la maison.

Il sera souvent nécessaire de respecter une position de la tête afin que la bulle de gaz appuie sur la rétine à l'endroit souhaité. Cette position sera faite pendant 1 semaine environ et peut être assez contraignante. Elle est indispensable pour obtenir une ré-application de la rétine.

Le gaz intraoculaire perturbe votre la vision qui va s’améliorer lentement sur plusieurs semaines. En effet, la bulle occupera la moitié de l’œil 2 à 3 semaines après la chirurgie. On perçoit alors un niveau qui bouge avec les mouvements oculaires. La résorption se fait entre 4 et 6 semaines en fonction du gaz utilisé. Pendant cette période, tout voyage en avion ou séjour au-dessus de 1000 mètres est interdit. En cas d’autre chirurgie, il sera important de signaler à l’anesthésiste la présence de gaz dans l’œil.

F/ Quelques consignes postopératoires

  • Il faut éviter les efforts violents pendant les 2 à 3 semaines après la chirurgie.
  • Il n’y a pas de restriction concernant la lecture, la télévision ou l’informatique.
  • Votre œil doit resté propre et il faut le protéger . La journéevirgule le port de lunettes est adapté et pour la nuitvirgule une coque oculaire sera à mettre devant l’œil pendant une semaine.
  • Vous devez vous laver normalement.
  • Évitez toute source d’infection.
  • La piscine est contre indiquée pour 2 semaines.
  • En cas de douleurs ou de nouvelle baisse de vision, il faudra prévenir votre chirurgien.

Nos spécialistes

Nos spécialistes rétine sont là pour vous.
Dr Christophe ZECH

Dr Christophe ZECH

Ophtalmologiste

Essayez notre diviseur.